Comment bien pratiquer la marche en randonnée pédestre ?

La randonnée pédestre s’adresse généralement à tout le monde. Il s’agit d’une activité de plein air s’effectuant à pied tout en suivant l’itinéraire, balisé ou non, en groupe ou seul. La randonnée pédestre est un sport et aussi un loisir de contemplation et de découverte. Découvrez les conseils permettant de bien pratiquer la marche en randonnée pédestre.

L’entraînement

L’entraînement est le plus important. L’idéal, c’est de pratiquer une activité physique régulière afin de développer son endurance : à pied, à vélo, etc. Si vous n’arrivez pas à courir sur la longue durée, vous pouvez courir un peu, marcher, et puis reprendre la course. Vous devez démarrer lentement et aussi ne pas forcer. La vitesse n’est pas essentielle, mais plutôt la durée. Il est conseillé de le faire durant 40 minutes. D’ailleurs, même si une promenade au parc semble agréable, cela ne vous fera pas progresser physiquement. Il faut que l’entraînement provoque une petite fatigue afin qu’il soit efficace. Vous devez sentir les poumons et le cœur en mouvement. Afin de pouvoir progresser, il faut fatiguer gentiment l’organisme. Vous devez être persévérant et également s’entraîner 2 ou 3 fois par semaine. Il est donc important de s’entraîner régulièrement, tout en laissant à votre organisme un moment de chaque séance. Vous vous sentez mieux petit à petit et l’entraînement devient ainsi un plaisir. On peut travailler également sa souplesse et sa technique. On se fatigue davantage pendant une randonnée, si on doit forcer afin de faire de grands mouvements. Il faut travailler la souplesse. Vous pouvez donc faire quelques étirements après un effort. Pour plus d’informations, cliquez sur www.clubaltitude.fr

Trouver son rythme

Le fait de trouver son rythme est essentiel. Ce n’est pas aussi facile que vous ne le pensez. Il est important de s’efforcer de marcher lentement si l’on se fatigue. En effet, la fatigue vient souvent de l’allure inadaptée. En cas de fatigue, il vous est conseillé d’aller encore plus lentement. Cela va, en effet, permettre de tenir et aussi de ne pas s’arrêter trop souvent. Il ne faut pas que le groupe démarre vite, afin de laisser à votre organisme le moment de s’adapter à ladite marche et aussi de ne pas vous épuiser sur la durée. Le rôle de l’accompagnateur est de gérer le rythme. Il doit aussi faire attention à tous les gens. Un petit rythme est plus efficace. Vous pouvez arriver marcher durant des heures sans être fatigué. Il faut notamment trouver la pire de choses à faire, étant d’accélérer afin de rattraper un groupe, ensuite s’arrêter afin de souffler et accélérer de nouveau.

S’hydrater

Il est important de s’hydrater avant, durant et après l’effort. Vous devez boire 4 litres. Le fait de varier les boissons permet donc d’y arriver : eau, soupe, boissons, thé, etc. En Espagne, on peut généralement boire jusqu’à 7 ou bien 8 litres, lorsqu’il fait chaud. S’hydrater est ainsi essentiel. Avec 2 % de perte du poids en liquide, vous allez, en effet, perdre 20 % de la capacité physique. Cela évite également le mal à des muscles après la randonnée pédestre, ou encore les jambes lourdes. Même s’il ne fait pas chaud, il est toujours important de boire. Manger est aussi nécessaire. Vous devez prendre le petit déjeuner costaud : des féculents, des sucres rapides, des liquides, etc. Quelques protéines vont aussi rendre l’action de féculents plus efficace. Pour la randonnée pédestre, il faut prévoir des barres énergétiques, sans excès. Trop de sucres peuvent, en effet, entraîner un effet contraire. Le soir, vous devez manger des protéines comme les viandes, les salades, des féculents comme le riz, les pâtes, et même quelques graisses naturelles comme le jambon, le saucisson. On doit manger ni pas assez, ni trop. Par exemple, vous ne devez pas vous mettre en tête que vous allez faire une randonnée afin de perdre de poids. La montagne n’est pas un endroit pour moins manger.

Terminer par quelques étirements

Si vous avez mal aux muscles, c’est parce que vous n’avez pas bu assez d’eau. Pour ceux qui aiment, il est conseillé de boire une bière le soir. La bière est rafraîchissante et pleine de vitamines B. Cela aide également à la détente de muscle. La levure de la bière est une excellente alternative pour ceux qui n’aime pas la bière. La crampe arrive généralement à cause de perte des sels minéraux durant la transpiration. Il est nécessaire de compenser par une boisson isotonique ou une eau minéralisée. Les bananes contiennent aussi beaucoup de potassium. Il faut d’ailleurs éviter les eaux minérales qui sont pauvres en sel. La bonne soupe aide également à l’hydratation et cela permet d’éviter des crampes. Pour s’économiser, il est bien d’avoir le matériel léger comme le sac à dos léger. Cela contribuera à être mieux lors de la marche. Il ne faut pas prendre des chose inutiles et vous devez aussi éviter les chaussures lourdes dans les randonnées.

Pourquoi faire de la randonnée ?
Guide en ligne sur les eaux de volvic