Des textiles aux matières respirantes : en quoi ça consiste ?

Certains tissus synthétiques laissent propager les sueurs. Pourtant, la plupart des gens ont tendance à transpirer facilement, surtout pendant les exercices sportifs. Pour y remédier, on a créé les textiles à matières respirantes. De quoi s’agit-il ? Et comment le reconnaître ?

Textile à matière respirante : c’est quoi exactement ?

Textiles à matières respirantes ! On entend souvent parler de ces termes dans les boutiques de vêtements. Mais savez-vous ce que cela signifie réellement ?
Par définition, un tissu à matière respirante est un type de textile qui évacue facilement la vapeur d’eau. Lorsqu’on a chaud ou lorsqu’on fait des exercices physiques, on a tendance à beaucoup transpirer. Le tissu va alors absorber toutes les sueurs de l’individu, afin que ces dernières ne se propagent pas aux alentours.

Il est à noter que le tissu à matière respirante n’est efficace que lorsqu’il y a une différence de température d’au moins 15° entre le corps et l’extérieur. De même, son niveau de respirabilité peut être mesuré à partir du R.E.T. (Résistance Evaporative Thermique).

Textile à matière respirante : pourquoi le choisir ?

Le textile à matière respirante apporte énormément d’avantages à celui qui le porte.
D’abord, il procure un confort optimal. Porter un vêtement mouillé est très désagréable pendant un exercice intensif. Il peut vous mettre mal à l’aise et inconfortable. Ce problème ne risque pas de se poser avec les tissus à matières respirantes. Comme les sueurs sont aspirées par le tissu, vous bénéficiez d’un vêtement sec et intact durant tout l’entraînement.

Ensuite, il permet d’éviter les mauvaises odeurs dégagées par le corps. La transpiration peut en effet causer des odeurs infectes et désagréables à sentir.
Enfin, il est généralement flexible et peut facilement se conformer aux mouvements de l’individu. Il peut alors effectuer ses exercices tout en le portant.

Textile à matière respirante : comment le choisir ?

Comme on l’a mentionné précédemment, le degré de respirabilité du tissu est mesuré en R.E.T. Plus le niveau de R.E.T est élevé, plus le tissu et peu respirant. Les types les plus adaptés pour le sport sont notamment ceux présentant un niveau de R.E.T inférieur à 6. Au-delà de 40, le tissu ne peut plus être considéré comme étant respirant. Certaines marques peuvent aussi utiliser le M.V.T.R (Moisture Vapour Transmission Resistance) pour mesurer la respirabilité du textile. Dans ce cas, plus le niveau de M.V.T.R est élevé, plus le tissu est respirant.

Pour assurer une réelle efficacité, vous pouvez ajouter des poches d’aération sur les aisselles ou une différente fibre sur chaque bras. De même, il faut aussi bien gérer les couches de vêtements que vous portez. Au-delà de 3 couches, il reste moins performant. Pour terminer, nettoyez régulièrement vos vêtements en tissus respirants afin d’éliminer les saletés qui peuvent s’accumuler sur ces derniers.

Le top 5 des applications GPS de randonnée
Comment faire son sac à dos de randonnée ?