Profiter d’un large choix de sacs de couchages en ligne

sacs de couchages

Avec des centaines de modèles disponibles dans le commerce, comment choisir le bon sac de couchage ? La réponse varie et dépend d’un certain nombre de facteurs. Voici quelques conseils de base que des experts ont appris au cours de décennies d’expérience de camping.

Après une journée en plein air, se glisser dans un sac de couchage est une joie différente de celle que procure un lit. Tout d’abord, le fait d’être porté vous fait vous sentir protégé et apaisé. Ensuite, lorsque vous sentez la chaleur augmenter, vous pouvez enfin vous laisser porter par la fraîcheur de la nature.

Mais pour ne pas transformer ce moment magique en cauchemar, il vous faut un bon sac de couchage. Comment faites-vous ? Vous devez tenir compte du type de température et de climat, des limites de poids et de volume à respecter pendant le transport et, inévitablement, du prix.

Une cote de température qui prête à confusion

La première chose à décider est la température à laquelle vous souhaitez utiliser votre sac de couchage. Cela vous guidera dans le choix d’un sac d’été (au-dessus de 0°C), d’un sac trois saisons (de -1°C à -15°C) ou d’un sac d’hiver (en dessous de -15°C).

Pour ce faire, vous devez toutefois comprendre comment fonctionne le système d’évaluation de la température. Dans la nouvelle norme (désormais adoptée par la plupart des grands constructeurs), ce système est exprimé en trois zones : la zone de confort, la zone limite (ou de transition) et la zone extrême (ou de danger).

En général, les sacs de couchage sont désormais classés en fonction de leur température marginale (la température à laquelle ils peuvent vous tenir au chaud sans craindre d’avoir froid). Par exemple, un sac à -6°C gardera une personne normale relativement au chaud jusqu’à -6°C, mais la température à laquelle une personne peut dormir confortablement sans souffrir du froid est plus proche de 0°C. A -23°C, votre sac de couchage sera touché par le froid et il sera temps d’appeler à l’aide…

L’été et l’hiver ne posent généralement pas de problème, car il fait soit très chaud, soit très froid, et il y a peu de chances de faire un mauvais choix. En automne et au printemps notamment, la température peut varier fortement la nuit, il est donc essentiel d’avoir un sac de couchage adapté. Ainsi, si vous souhaitez uniquement un sac pour le camping au Québec en été, vous pouvez choisir un modèle 0°C.

Toutefois, si vous prévoyez également de séjourner dans une tente au printemps ou en automne, un sac trois saisons (plus polyvalent) dont la température avoisine les -10°C est un meilleur choix. Rendez-vous sur un site spécialisé si vous cherchez aussi des sacs à dos de randonnée et pour profiter d’un large choix de sacs de couchages en ligne.

Plumes ou synthétiques ?

La deuxième chose à prendre en compte est le type d’isolation de votre sac de couchage. Les sacs de couchage en duvet sont plus légers, plus compressibles, plus durables (lorsqu’ils sont correctement entretenus) et plus confortables.

Les principaux inconvénients sont que leur pouvoir isolant diminue lorsqu’ils sont mouillés et qu’ils sont plus chers. En comparaison, les sacs en isolation synthétique sont plus lourds et moins compressibles, mais ils conservent leurs propriétés isolantes lorsqu’ils sont mouillés. Le coût est beaucoup plus faible. Plus le loft est élevé, plus la qualité du duvet est bonne, plus il est compressible et facile à emballer.

L’indice d’inflation varie de 500 à 1000 et a une influence considérable sur le prix d’un sac de couchage. Les sacs en duvet à haut pouvoir gonflant sont conçus principalement pour être légers et compressibles, de sorte que le tissu est généralement assez fin et donc fragile. Chaque médaille a un revers. Vous devez donc décider quelles sont vos priorités !

Ambiance et détente

Tous les sacs de couchage n’ont pas le même profil. Il existe trois grands types de forme : rectangulaire, en forme de tonneau et en forme de momie. Les sacs rectangulaires sont généralement des sacs de couchage d’été où la perte de chaleur est moins problématique. Ils sont généralement moins chers et offrent plus d’espace, mais ils sont aussi plus volumineux et plus lourds.

Les sacs de barils sont plus ajustés et sont parfois intégrés au capot. Leur coupe est plus adaptée aux sacs 3 saisons. Ils sont plus efficaces thermiquement, car il y a moins d’air entre le corps et le sac, ce qui réduit la dissipation de la chaleur corporelle. Cependant, pour une efficacité maximale, vous devez choisir un sac avec un profil momie. L’ajustement serré vous permet d’éliminer la majeure partie de l’espace disponible, mais certaines personnes le trouvent trop étroit, surtout si elles aiment dormir sur le dos.

La faune du Parc Zoologique des Rhône-Alpes
Pourquoi faire de la randonnée ?